Règles Airbnb de Los Angeles: voici ce que vous devez savoir – Guide parasols

1556529865616

De nouvelles réglementations sur le partage du logement sont en place pour la ville de Los Angeles, modifiant ainsi la manière dont les hôtes d'Airbnb et d'autres plates-formes de location peuvent réserver des séjours de vacances et des locations à court terme.

À compter du 1er juillet 2019, les hôtes doivent s'inscrire et payer 89 $ de frais à la ville. Les hôtes ne peuvent enregistrer qu'un seul bien à la fois auprès de la ville, qui doit être leur résidence principale (où ils habitent au moins six mois par an). Les loyers sont limités à un plafond annuel de 120 jours et les unités à loyer stabilisé ne peuvent plus être utilisées pour le partage du logement, même si l'hôte est propriétaire de l'unité.

Le service de l’urbanisme de la ville a élaboré une FAQ détaillée sur l’ordonnance sur le partage du logement, ainsi que des informations sur la procédure d’enregistrement et le paiement des frais avant le début de l’application de la réglementation, le 1er novembre 2019.

Voici ce que les hôtes doivent savoir:

Les hôtes doivent s'inscrire auprès du service d'urbanisme de la ville et s'acquitter de frais de 89 $. Selon le service d'urbanisme de la ville, la mise en application débutera le 1er novembre 2019.
Seule la résidence principale de l’hôte peut être louée, définie comme le lieu où l’hôte habite au moins six mois par an.
Les locataires ne peuvent pas partager leur logement sans l’approbation écrite préalable de leur propriétaire.
Les unités stabilisées (c.-à-d. «Contrôlées par le loyer») ne sont pas admissibles au partage du logement, même si vous possédez votre propre unité de RSO.
Les hôtes ne peuvent pas s'inscrire ou exploiter plus d'un logement locatif en colocation à la fois dans la ville.
Les hôtes ne peuvent pas partager leur logement pendant plus de 120 jours au cours d’une année civile, à moins de s’être enregistrés auprès de la ville pour un «partage de logement étendu».
L'option «partage du logement étendu» permet aux hôtes de louer des résidences pour un nombre de jours illimité. Pour obtenir l'approbation de la ville, les hôtes doivent payer 850 $ de frais. Pour être admissibles, ils doivent être inscrits auprès de la ville pendant au moins six mois ou être hébergés pendant au moins 60 jours. Les hôtes qui ont reçu une citation au cours des trois dernières années seront disqualifiés, à moins qu'ils ne paient des frais de 5 660 $ pour la révision de leur dossier.
Les bâtiments non résidentiels et les structures temporaires ne sont pas admissibles au partage du logement; cela inclut les véhicules garés sur la propriété ainsi que les remises, les remorques, les yourtes et les tentes.
Les hôtes sont responsables de fournir un code de conduite à tous les invités avec des règles sur le son amplifié et les «congrégations en plein air le soir».
Vous devez vous inscrire pour recevoir plus de mises à jour.

Les nouvelles règles, qui ont été adoptées en décembre 2018 après trois ans de délibération du Conseil municipal, constituent la première tentative de la ville de réglementer les locations à court terme de Los Angeles.

Environ 23 000 logements sont disponibles à la location dans la ville de LA sur des plateformes de location à court terme, dont environ 10 000 principalement utilisés pour des locations à court terme, selon Host Compliance LLC, une société qui surveille les plateformes de location à court terme.

Les nouvelles règles ont déjà été contestées par la Commission côtière californienne, qui réglemente les hôtels et autres immeubles locatifs situés dans des zones côtières désignées, notamment à Venise. Un avocat représentant des propriétaires a déclaré au Los Angeles Times que la limitation des locations pouvait constituer une violation de la loi sur les côtes et prévoyait de poursuivre la ville en justice.

En mars, le comité du tourisme et des congrès de la ville a annoncé que la ville avait accueilli un nombre record de touristes l’an dernier, avec 50 millions de visiteurs à Los Angeles en 2018.

intemporel, le parasol est une solution d’ombrage qui ne connaît pas la crise. Il peut se décliner en différentes formes et en différents modèles, mais la satisfaction est toujours au rendez-vous. Avec les beaux jours qui arrivent, il est légitime de vouloir se courber sur les différents aspects du parasol, pour pouvoir profiter au mieux de votre terrasse ou de votre jardin. Ce petit guide a donc la vocation de vous guider et de vous informer sur les différents paramètres à connaître pour correctement choisir votre parasol.