Dernières nouvelles: Davenport avertit que la digue Garden Addition pourrait se briser plus les derniers développements d'inondations de Quad-City | Nouvelles locales – Guide parasols

1556529865619

Les inondations dans la gare Union compromettent les barrières HESCO, le bâtiment a été fermé

Selon les responsables de MidAmerican Energy, Union Station, l'ancien centre d'accueil des offices de tourisme, est temporairement abandonné en raison des inondations.

À la demande de la ville, MidAmerican Energy a coupé l’alimentation en gaz et en électricité du bâtiment, a déclaré Austin Henry, responsable des opérations électriques de MidAmerican pour les Quad-Cities.

Henry a déclaré que les pompiers de Davenport lui avaient dit que l'eau montait sous les briques et que derrière les barrières HESCO, l'eau atteignait la taille jusqu'à la taille, tandis que l'eau à l'intérieur du bâtiment atteignait les genoux.

"La ville a déclaré que cela compromettait les barrières HESCO, alors elle abandonne le bâtiment", a déclaré Henry.

Les membres de l’équipe de MidAmerican Energy ont pris un bateau pour se rendre au compteur de gaz afin d’interrompre le service. Quelqu'un de la sous-station MidAmerican de Harrison Street a coupé le courant, ce qui coupera également les pompes électriques.

Les équipes de MidAmerican Energy se dirigeaient également vers les rues West 2nd et Warren pour couper l’alimentation de deux ou trois bâtiments dans cette zone.

«Hier, nous avons coupé le courant de sept bâtiments dans cette zone et nous avons demandé à en couper deux ou trois autres», a déclaré Henry.

Après le départ de l'office du tourisme, la commission d'améliorations des digues a loué un espace à un restaurant. Genet et George Moraetes, propriétaires du restaurant Taste of Ethopia, exploité depuis une tente située au Freight House Farmers Market, prévoyaient ouvrir ce mois-ci dans l'espace Union Station.

En Andalousie, les inondations apportent des défis, la communauté

ANDALOUSIE - Mercredi matin à 4 h 30, Candy Dooley a regardé par la fenêtre et l'a vue partout, noire et épaisse comme du goudron.

Les eaux de crue du fleuve Mississippi se dirigent lentement vers les maisons.

Dooley s'est préparé très vite. Des amis et des membres de la famille se préparaient à cela depuis lundi soir, ils ont mis des sacs de sable au bord de la rivière et mis des pompes à leur place.

Mais mercredi matin, une aide supplémentaire était nécessaire. Donc, à 6 heures du matin, Dooley a envoyé un SMS à des amis de la région pour demander de l'aide.

Trois heures plus tard, 15 volontaires s'étaient présentés. Au milieu de l'après-midi, une barrière de sacs de sable avait été posée contre la rivière en crue.

«C’est l’Andalousie», a déclaré Dooley. "Vous demandez de l'aide et vous l'obtenez."

Dooley, qui travaille chez Bettendorf Heating & Air Conditioning, a estimé qu’au cours des trois derniers jours, une vingtaine de personnes avaient consacré des dizaines d’heures à sabler la rangée de maisons qui bordent le Mississippi, à l’ouest de l’Andalousie.

Les matériaux d'inondation peuvent casser la banque - plus de 3 000 dollars US pour les pompes, en plus de quelque 2 500 sacs de sable, 70 000 livres de sable et le coût en opportunité du temps passé à se préparer à une inondation, a déclaré M. Dooley.

Et cela n'inclut pas les coûts des dommages causés par les inondations, qui peuvent être astronomiques si graves.

Comme toutes les villes fluviales de la région, l'Andalousie a été durement touchée par les fortes précipitations et la montée des eaux de crue au cours de la dernière semaine.

Près du centre du village, un ruisseau avait débordé sur la 2nd Avenue, bloquant une section de la route. Un mur de fortune avait été mis en place pour empêcher l'eau de se répandre sur les propriétés et les routes à proximité.

Au port de l’Andalousie, au large de la 1re rue, l’eau s’était presque hissée à la hauteur de la digue. Des arbres, des lampadaires et des débarquements de bateaux ont surgi à la surface de l'eau, à moitié submergés.

Kayla Ulfig, de Milan, a déclaré que la montée massive du niveau de l’eau était «ahurissante». Son fils, Nick, aimait descendre de la colline de la digue à la recherche de tortues autour de l’eau.

Mais le niveau de l'eau avait augmenté de 10 à 15 pieds, a-t-elle estimé. Nick se demandait où allaient les tortues quand le port inondait.

Néanmoins, pour les propriétaires, les effets les plus graves des inondations pourraient se faire ressentir le long du fleuve Mississippi, à l’ouest du village.

Dans l’Illinois 92, des dizaines de maisons, de fermes, d’allées de garage, de routes et de champs ont été inondés ou embourbés. Une grande maison au bout d’un petit pâté de maisons n’a pas été touchée par les eaux grasses mercredi mercredi après-midi, mais son allée était inaccessible.

Un voisin a déclaré que l'eau avait augmenté récemment et rapidement et qu'il y avait une certaine inquiétude que la situation pourrait bientôt s'aggraver.

Adversité teste la communauté. Mais, si Dooley et ses voisins ne sont aucun signe, l’Andalousie semble désireuse de laisser les eaux de crue ne pas couler leur sentiment de foyer.

«Nous sommes chanceux, très chanceux», a déclaré Dooley depuis le porche, regardant dans les eaux passantes du puissant fleuve. "Je n’abandonnerais pas cette communauté pour quoi que ce soit."

050219-mda-nws-rivertowns-01.jpg

Steve travaille à remettre la pompe en marche après une coupure brusque tout en pompant les eaux de crue de sa cour arrière, le mercredi 1er mai 2019 en Andalousie.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-02.jpg

Un homme navigue dans les tuyaux, qui pompent les eaux de crue des cours mercredi en Andalousie.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-03.jpg

Steve et Matt jettent un coup d'œil par-dessus leurs pompes pour extraire l'eau des arrière-cours inondées, le mercredi 1er mai 2019 en Andalousie.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-05.jpg

Michael Dawson, un résidant de Campbell's Island, et son "retriever" de Labrador, "Buster Brown", rangés sur la terre ferme lors d'inondations sur l'île, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-14.jpg

Michael Dawson, un résident de Campbell's Island, et son dénommé Labrador Retriever Buster Brown rangent leurs terres sèches, lors d'inondations sur l'île, mercredi.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-13.jpg

Michael Dawson, un résidant de Campbell's Island, et son "retriever" de Labrador, "Buster Brown", rangés sur la terre ferme lors d'inondations sur l'île, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-12.jpg

Kayla Ulfig et son fils Nick, de Milan, observent les eaux inondées de la 1re rue en Andalousie, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-11.jpg

Mark Diercks enfonce du sable dans des sacs de sable pour construire un mur plus haut autour de l'entreprise de son père, Gary's Garage, mercredi à Muscatine.

JESSICA GALLAGHER, jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-08.jpg

Gary Diercks, de Gary's Garage, regarde la route où l'eau des inondations monte en flèche, ce mercredi à Muscatine. Dierck's lutte contre les inondations 24 heures sur 24 pour préserver son garage des dommages.

JESSICA GALLAGHER, jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-07.jpg

Mark Diercks aide le magasin de son père, Gary's Garage, à s'assurer que les eaux de crue ne parviennent pas dans les magasins, le mercredi 1er mai 2019 à Muscatine

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-06.jpg

George Johnson boit une bière et regarde les eaux de crue consommant le centre-ville de Muscatine, mercredi.

JESSICA GALLAGHER, jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-09.jpg

Gary Diercks, de Gary's Garage, regarde la route où l'eau des inondations monte en puissance, le mercredi 1er mai 2019 à Muscatine. Dierck's lutte contre les inondations 24 heures sur 24 pour préserver son garage des dommages.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-10.jpg

Gary Diercks, de Gary's Garage, se dirige vers une voiture dans son garage, protégée des eaux de crue par du plastique, le mercredi 1er mai 2019 à Muscatine. Dierck's lutte contre les inondations 24 heures sur 24 pour préserver son garage des dommages.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-04.jpg

Michael Dawson, un résidant de Campbell's Island, et son "retriever" de Labrador, "Buster Brown", rangés sur la terre ferme lors d'inondations sur l'île, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-05.jpg

Michael Dawson, un résidant de Campbell's Island, et son "retriever" de Labrador, "Buster Brown", rangés sur la terre ferme lors d'inondations sur l'île, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-03.jpg

Steve et Matt jettent un coup d'œil par-dessus leurs pompes pour extraire l'eau des arrière-cours inondées, le mercredi 1er mai 2019 en Andalousie.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-02.jpg

Un homme navigue dans les tuyaux, qui pompent les eaux de crue des cours mercredi en Andalousie.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-01.jpg

Steve travaille à remettre la pompe en marche après une coupure brusque tout en pompant les eaux de crue de sa cour arrière, le mercredi 1er mai 2019 en Andalousie.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-04.jpg

Michael Dawson, un résidant de Campbell's Island, et son "retriever" de Labrador, "Buster Brown", rangés sur la terre ferme lors d'inondations sur l'île, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-10.jpg

Gary Diercks, de Gary's Garage, se dirige vers une voiture dans son garage, protégée des eaux de crue par du plastique, le mercredi 1er mai 2019 à Muscatine. Dierck's lutte contre les inondations 24 heures sur 24 pour préserver son garage des dommages.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-09.jpg

Gary Diercks, de Gary's Garage, regarde la route où l'eau des inondations monte en puissance, le mercredi 1er mai 2019 à Muscatine. Dierck's lutte contre les inondations 24 heures sur 24 pour préserver son garage des dommages.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-06.jpg

George Johnson boit une bière et regarde les eaux de crue consommant le centre-ville de Muscatine, mercredi.

JESSICA GALLAGHER, jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-07.jpg

Mark Diercks aide le magasin de son père, Gary's Garage, à s'assurer que les eaux de crue ne parviennent pas dans les magasins, le mercredi 1er mai 2019 à Muscatine

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-08.jpg

Gary Diercks, de Gary's Garage, regarde la route où l'eau des inondations monte en flèche, ce mercredi à Muscatine. Dierck's lutte contre les inondations 24 heures sur 24 pour préserver son garage des dommages.

JESSICA GALLAGHER, jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-11.jpg

Mark Diercks enfonce du sable dans des sacs de sable pour construire un mur plus haut autour de l'entreprise de son père, Gary's Garage, mercredi à Muscatine.

JESSICA GALLAGHER, jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-12.jpg

Kayla Ulfig et son fils Nick, de Milan, observent les eaux inondées de la 1re rue en Andalousie, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050219-mda-nws-rivertowns-13.jpg

Michael Dawson, un résidant de Campbell's Island, et son "retriever" de Labrador, "Buster Brown", rangés sur la terre ferme lors d'inondations sur l'île, le mercredi 1er mai 2019.

JESSICA GALLAGHER / jgallagher@qconline.com

050119-qct-flood-aa-015

Un camion de chantier de la ville de Davenport traverse les eaux de crue de Flora Lane en direction de pompes travaillant sur la digue du Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-014

Ben Petersen de Davenport se tient devant la porte du domicile d'un membre de la famille sur l'avenue Sunnyside dans le Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019. Il était sur place pour aider le cousin de sa femme à faire sortir de l'eau leurs biens personnels commençait tout juste à arriver au sous-sol à partir de 13h Mercredi.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-013

Linton Rush de Davenport s'appuie contre une camionnette en train de regarder les inondations qui se déroulent juste en face de chez lui le long de Flora Lane dans le Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-012

Zeus, un pit-bull âgé de 4 ans, sillonne les eaux de la crue sur le trottoir devant chez lui, au Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-011

Dean Harris, un résident de Garden Addition depuis 15 ans, donne à Zeus, un Pit Bull âgé de 4 ans, un record parmi les cinq meilleurs joueurs de sa pelouse à Davenport, le mercredi 1er mai 2019. Harris a déclaré qu'il n'envisageait pas de quitter sa maison malgré une petite quantité d’eau pompée hors de son sous-sol. Harris dit que Zeus est le chien de son fils mais reste souvent avec lui pour lui tenir compagnie.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-010

Damen Hughes, devant, et Kyle Wright de Wilton transportent des meubles chez un ami, avenue Sunnyside à Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019. Les résidents Teresa Staggs et son mari Andrew Wiebel essayaient de ranger leurs affaires. avant d'aller chez le père de Staggs. Wiebel est un diabétique de type 1 et a subi une transplantation de rein et de pancréas à la mi-mars, ce qui a incité le couple à vouloir sortir de chez eux avant que les inondations ne se rapprochent de lui.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-009

Linton Rush de Davenport se promène sur le côté de sa maison après avoir reçu son journal du matin de la porte d'entrée du Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-008

Un homme se promène dans une allée inondée au Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-007

Un petit bus peint à la fois à moitié rouge et à moitié jaune repose dans les eaux de crue sur Flora Lane dans le Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-006

Kyle Wright de Wilton charge ses affaires dans une fourgonnette U-Haul au Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-005

Une camionnette Ford F-150 s'enfonce dans les eaux de crue de Garden Avenue dans le Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-004

Heavenly Litty de Wilton quitte les eaux de crue de l'avenue Sunnyside après avoir récupéré des déchets qui flottaient dans l'immeuble du Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-003

Un avis de la ville de Davenport apparaît sur la porte d'entrée d'une maison du Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-002

Kyle Wright de Wilton passe de l'arrière d'une fourgonnette U-Haul à la terre ferme tout en aidant un couple à déplacer des meubles de leur maison sur l'avenue Sunnyside à Garden Addition de Davenport, le mercredi 1er mai 2019. Les résidents Teresa Staggs et son mari Andrew Wiebel essayait de ranger leurs affaires avant d'aller chez le père de Staggs. Wiebel est un diabétique de type 1 et a subi une transplantation de rein et de pancréas à la mi-mars, ce qui a incité le couple à vouloir sortir de chez eux avant que les inondations ne se rapprochent de lui.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-aa-001

Stacie Wilkins, de Davenport, fait une pause pour fumer une cigarette sur les marches de sa maison, dans Orchard Avenue, dans le jardin. Ajout de Davenport, le mercredi 1er mai 2019. Wilkins attendait que ses amis viennent l'aider à se préparer à d'autres inondations. le cas où la digue protégeant le quartier est violée.

Andy Abeyta aabeyta@qctimes.com

050119-qct-flood-js-029

Des bénévoles de Buffalo dressent une digue autour d'une maison le mercredi 1er mai 2019, alors que les niveaux du fleuve Mississippi continuent de monter.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-028

Des bénévoles portent des sacs de sable pour aider à dresser une digue autour d'une maison, le mercredi 1er mai 2019 à Buffalo, en Iowa.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-027

Un homme marchant dans les eaux de crue transportant des collations et de la bière, le mercredi 1er mai 2019, alors que les eaux de crue envahissent la 2nd Street à Buffalo.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-026

Une femme transporte des pizzas et des collations dans une maison de la partie inondée de Buffalo, le mercredi 1er mai 2019, alors que les niveaux du fleuve Mississippi sont toujours à la hausse.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-025

Le chef des pompiers adjoint de Buffalo, Dave Kimes, se promène dans les eaux de la rivière Mississippi près d’une pompe, le mercredi 1er mai 2019, le long de la 2e rue à Buffalo.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-024

Le résident de Buffalo, Troy Hass, passe en revue les inondations, le mercredi 1er mai 2019, devant son domicile à Buffalo.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-023

Troy Hass, un habitant de Buffalo, se plie pour attirer l'attention sur le fleuve Mississippi, le mercredi 1er mai 2019, chez lui, à Buffalo.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-022

Les vestiges de la digue qui a été touchée, mardi, sont entourés d'eau, le mercredi 1er mai 2019, au centre-ville de Davenport. C'est au coin de l'Iowa et de River Drive.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-021

Un employé de la ville utilise le seau d'un chargeur frontal pour atteindre des débris, le mercredi 1er mai 2019, le long de la rue Perry, à côté de l'hôtel Radisson.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-020

Les pompes font des heures supplémentaires, le mercredi 1er mai 2019, alors qu'elles pompent l'eau du bâtiment Davenport Printing situé le long de River Drive, à Davenport.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-019

Les tulipes fleurissent dans les eaux de crue sous la rivière Les Bandits signent le long de River Drive, le mercredi 1er mai 2019, alors que les niveaux des rivières sont toujours à la hausse.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-018

Les véhicules sont à moitié submergés par les eaux de crue le long de Floral Lane dans l'édition Garden de Davenport, le mercredi 1er mai 2019, alors que l'eau continue de monter.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-017

Les employés de Sears Seating acheminent plus de tuyaux des pompes à travers la rue S. Concord et dans le fossé, le mercredi 1er mai 2019, dans le but de garder leur parking à l’abri de l’inondation des eaux du fleuve Mississippi.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-016

Un employé de Sears Seating surveille la pompe pendant qu'elle chasse l'eau d'un parking du commerce, le mercredi 1er mai 2019, dans le but de la garder à l'écart de la crue des eaux du Mississippi.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-015

Les employés de Sears Seating font le plein de carburant aux pompes, le mercredi 1er mai 2019, dans le but de garder leur parking à l’abri de l’inondation des eaux du fleuve Mississippi.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-014

Les employés de Sears Seating font tourner plus de tuyaux des pompes sur la rue S. Concord, le mercredi 1er mai 2019, dans le but de garder leur parking à l’abri de l’inondation des eaux du fleuve Mississippi.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-013

Des bénévoles à Buffalo utilisent un bateau pour livrer des sacs de sable à une digue faible autour d'une maison, le mercredi 1er mai 2019, alors que les niveaux du fleuve Mississippi continuent de monter. 2019.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-012

Des bénévoles à Buffalo portent des sacs de sable pour lever une digue autour d'une maison, le mercredi 1er mai 2019, alors que les niveaux du fleuve Mississippi continuent de monter.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-011

Paul Schumaker, un résident de Buffalo, attache des sacs de sable après leur remplissage, le mercredi 1er mai 2019, le long de la 2nd Street à Buffalo.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-010

La bénévole Michelle Younts aide à transférer des objets de la maison de Nicole Tucker d'un bateau à un pick-up, le mercredi 1er mai 2019, alors qu'elle déplace des objets de sa maison inondée à Buffalo.

John Schultz, Quad-City Times

050119-qct-flood-js-009

Brandon Tucker et Michelle Younts déplacent des