AT HOME GROUP INC (HOME) Transcription de la conférence téléphonique sur les résultats du T4 2019 – Parasols et accessoires

1556529816194

Source de l'image: The Fool Motley.

À LA MAISON GROUP INC (NYSE: HOME)
Téléconférence sur les résultats du T4 2019
27 mars 2019, 8h30 HE

Contenu:

Remarques préparées
Questions et réponses
Appelez les participants

Voir toutes nos transcriptions d'appels de revenus.

Remarques préparées:

Opérateur

Salutations et bienvenue à l'appel sur les résultats du dernier trimestre de l'exercice 2019 d'At Home Quatrième trimestre. À ce stade, tous les participants sont en mode écoute uniquement. Une session de questions-réponses suivra la présentation formelle.

(Instructions de l'opérateur) Pour rappel, cette conférence est en cours d'enregistrement.

J'aimerais maintenant laisser la parole à votre hôte, Mme Bethany Perkins, directrice des relations avec les investisseurs pour At Home. Je vous remercie. Vous pouvez commencer.

Bethany Perkins - Directrice des relations avec les investisseurs

Merci Mélissa. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous aujourd'hui pour la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2019 d'At Home. Le président et chef de la direction, Lee Bird, prend la parole aujourd’hui. Peter Corsa, président et chef de l’exploitation, et Jeff Knudson, chef de la direction financière. Une fois que l’équipe aura formulé ses remarques, nous ouvrirons l’appel aux questions.

Avant de commencer, je dois vous rappeler que certains commentaires formulés au cours de cet appel peuvent constituer des déclarations prospectives et sont formulés en vertu et aux termes des dispositions de la Safe Harbor de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. , des déclarations sur nos perspectives et nos hypothèses de performance financière pour les exercices 2020 et 2021 et nos objectifs de croissance à long terme, ainsi que des déclarations sur les marchés sur lesquels nous opérons, les ouvertures de nouveaux magasins prévues, la stratégie immobilière, les opportunités de croissance potentielles, et les dépenses en immobilisations futures sont des déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives sont soumises à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient entraîner une différence importante entre les résultats réels et les résultats réels. Celles-ci sont mentionnées dans le communiqué de presse d’At Home publié aujourd’hui et dans les documents qu’Ant Home dépose auprès de la SEC. Les déclarations prospectives faites aujourd'hui datent de la date du présent appel et At Home ne s'engage nullement à mettre à jour les déclarations prospectives.

Enfin, les intervenants peuvent se référer à certaines mesures financières ajustées ou non conformes aux PCGR de cet appel, telles que l’EBITDA ajusté, le résultat opérationnel ajusté, le résultat net ajusté et ajusté pro forma et le résultat net ajusté pro forma, un tableau de rapprochement faisant apparaître les principes comptables généralement reconnus. Les mesures financières non conformes aux PCGR sont disponibles dans le communiqué de presse d’At Home publié aujourd’hui. Si vous ne possédez pas de copie du communiqué de presse d'aujourd'hui, vous pouvez en obtenir un en visitant la page Relations avec les investisseurs du site Web à investor.athome.com.

De plus, At Home prévoit de temps à autre fournir certains documents ou présentations supplémentaires à titre de référence pour les investisseurs sur la page Relations avec les investisseurs de son site Web.

Je vais maintenant donner l'appel à Lee. Lee?

Lewis L. Bird III - Président du conseil et chef de la direction

Merci, Bethany. Bonjour tout le monde. Merci de vous joindre à nous pour discuter de nos résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2019. Nous sommes satisfaits des résultats du quatrième trimestre, qui ont dépassé nos prévisions et nos perspectives financières, alors que nous continuons de mieux servir nos clients et d’investir à long terme dans l’ensemble de nos activités. La croissance de nos ventes de près de 21% et de 2,1% reflète la poursuite de notre solide performance, tant sur les marchés nouveaux que existants, et l’exécution disciplinée de notre équipe.

Le quatrième trimestre marque notre 19ème trimestre consécutif de croissance des ventes de plus de 20% et notre 20ème trimestre consécutif de résultats positifs. Cette forte croissance du chiffre d'affaires s'est accompagnée d'une croissance du résultat opérationnel ajusté de 8% et d'un BPA ajusté pro forma de 0,47 $. Nos solides résultats du quatrième trimestre démontrent la force de notre modèle fortement différencié, axé sur la valeur et qui continue de résonner chez nos clients.

En ce qui concerne l’avenir, nous avons franchi des jalons passionnants et des réalisations notables. Excusez-moi. En ce qui concerne l’année écoulée, nous avons franchi des étapes passionnantes pour des réalisations notables. Je voudrais prendre un moment pour remercier les membres de notre équipe pour leurs contributions remarquables, dont At Home, qui est devenue une entreprise valant des milliards de dollars, une réalisation rendue possible par une croissance du chiffre d’affaires de près de 23% et une augmentation des ventes des magasins de 2,7%. Il s’agissait de notre cinquième année consécutive de croissance positive du chiffre d’affaires et de chiffre d’affaires de plus de 20%.

Nous avons également augmenté nos marges brutes de 80 points de base et augmenté notre résultat opérationnel ajusté de 21,4%. Couple favorable au taux d'imposition; nous avons généré une croissance du bénéfice net ajusté pro forma de près de 44% et réalisé un BPA ajusté pro forma de 1,30 USD, au plus haut de nos prévisions.

Je suis également ravi des progrès que nous avons accomplis dans nos initiatives stratégiques au cours de la dernière année. Nous avons ajouté 2,9 millions de membres à notre programme croissant Insider Perks au cours de l'année, ce qui nous a permis de mieux comprendre les besoins de nos clients et leurs préférences d'achat grâce aux outils d'analyse correspondants. Nous avons considérablement accru la notoriété spontanée de notre marque en 2019 et nous avons toujours une opportunité incroyable de présenter notre concept à davantage de clients sur les marchés, qu'ils soient nouveaux ou existants.

Nous pensons que la notoriété croissante de la marque est et continuera d’être l’un des moteurs de notre productivité nouvelle et en bonne santé. En fait, la promotion de 2019 a été la promotion la plus productive de notre histoire, ce qui nous donne une confiance accrue dans notre potentiel à long terme de plus de 600 magasins. Nous avons ouvert 31 nouveaux magasins nets au cours de l'exercice 2019, tant sur les marchés nouveaux que existants, et avons clôturé l'exercice avec 180 magasins, soit moins du tiers de notre objectif à long terme.

Au cours de l'exercice 2019, notre pénétration des achats directs est passée de 0% à 10% de nos achats. Grâce à ces initiatives d’approvisionnement direct et à d’autres initiatives, nous avons généré des avantages de marge sur les produits qui ont entraîné une expansion de la marge brute pour l’année. Comme je l'ai déjà mentionné, nous avons réintroduit les avantages associés dans l'entreprise, notamment en termes de prix, de qualité, de projets en magasin et de marketing.

Nous avons également pris possession de notre deuxième centre de distribution en Pennsylvanie et commencé à mettre en œuvre l'amélioration de la configuration et de l'automatisation des stocks croisés, comme nous le faisions dans notre centre de distribution basé au Texas. Avec un nouveau centre de distribution, nous avons une capacité totale de desservir plus de 350 magasins, soit environ deux fois notre encombrement actuel, et nous disposons désormais d'une base plus solide sur laquelle nous pourrons développer l'activité At Home.

Au moment où nous nous intéressons à l'exercice 2020, nous nous attendons à une sixième année consécutive d'au moins une forte croissance des magasins pour les adolescents, une valeur de vente inférieure à 10% et une croissance du chiffre d'affaires correspondant à un nombre élevé d'adolescents. Du point de vue des bénéfices pour l’année entière, nous adhérons à notre philosophie de réinvestissement et à la mise en œuvre de notre algorithme à long terme sur plusieurs années. Nous sommes confiants dans notre nouveau pipeline de magasins, notre efficacité marketing et nos initiatives de marchandisage, et nous restons concentrés sur la réalisation de nos priorités stratégiques.

Pour rappel, ces initiatives clés sont centrées sur le client, la marque At Home, notre assortiment et notre expérience de magasin, la croissance du magasin et, bien sûr, notre équipe. Peter Corsa, notre nouveau président et chef de l’exploitation promu, vous guidera à travers nos initiatives d’efficacité opérationnelle.

Notre priorité numéro un est toujours notre client. Au cours de l'exercice 2019, nous avons recueilli des informations précieuses et sommes extrêmement satisfaits du succès de nos programmes de cartes de crédit et de fidélisation. Bien que nous soyons encore tôt, nous sommes encouragés par nos premiers apprentissages et par le nombre moyen plus élevé de billets associés à la carte de crédit et aux avantages accordés aux initiés.

Avec 4,3 millions de membres Insider Perks aujourd'hui, nous gagnons une masse critique. Au cours de l'exercice 2019, nous avons déployé les reçus numériques avec des scores de satisfaction de la clientèle, des recommandations de produits sur notre site Web et une messagerie plus ciblée, déclenchée par les préférences du client. Au cours de l'exercice 2020, nous continuerons d'augmenter le nombre d'inscriptions tout en testant et en affinant notre stratégie d'engagement des clients afin de déterminer l'approche la plus efficace pour continuer à ajouter de la valeur aux clients.

Dans le cadre de notre stratégie de réinvestissement, au cours de l'exercice 2019, nous avons augmenté notre budget de marketing de 44% à 3,1% des ventes, contre 2,7% l'année précédente. Nous sommes très satisfaits des rendements de cet investissement. Les dépenses de marketing supplémentaires ont entraîné une augmentation du trafic sur les marchés alloués et nous avons généré une augmentation notable de la notoriété de la marque, avec ou sans assistance, d'une année sur l'autre. Le nombre de clients ayant communiqué avec nous par courrier électronique a augmenté de plus de 50% et les visiteurs de sites Web uniques ont augmenté de près de 40% par rapport à l'exercice 2018.

Compte tenu de ces résultats convaincants, de la possibilité d'accroître considérablement la notoriété de notre marque et de la capacité de réinvestissement offerte par notre modèle hautement rentable, nous continuerons de concentrer nos investissements sur le marketing et la publicité au cours de l'exercice 2020.

Dans le cadre de notre stratégie de marketing, nous augmentons de plus de 50% les dépenses consacrées aux médias et au publipostage et nous prévoyons de tirer parti des canaux numériques et traditionnels pour mettre en évidence ce que nous considérons être notre catégorie de tueurs. Ce mois-ci, nous - ce mois-ci, nous avons lancé une nouvelle campagne de marketing passionnante appelée The Perfect One, qui donne à nos clients l'assurance que, grâce à la sélection et à la valeur de At Home, vous trouverez le produit parfait au prix parfait.

En ce qui concerne notre catalogue LookBook de printemps, nous prévoyons de toucher beaucoup plus de ménages d’une année sur l’autre et de mettre en avant nos offres saisonnières de jardins et de d'extérieur, ainsi que notre gamme de produits meurtriers dans la gamme quotidienne. En parlant de notre assortiment, nous continuons à nous efforcer d’offrir à nos clients une proposition simple, unique et unique en magasin, qui est la variété la plus vaste et la plus variée de produits inspirants au meilleur rapport qualité-prix et dans un environnement d’entraide agréable. Notre vaste assortiment et notre vaste gamme de styles nous permettent d’être agiles et de répondre aux tendances et aux préférences de nos clients.

Nous continuons de constater des points forts dans nos offres modernes et par pays, ainsi que dans les réinventions de notre catégorie qui dépassent largement le nombre moyen de chaînes calculé au quatrième trimestre. Je suis également très satisfait de la discipline de nos efforts de marchandisage visuel; des terminaux, des tables de fonctions et des vignettes ont généré une réponse client démesurée au quatrième trimestre.

Pendant toute l’année, nous avons constaté une grande force dans presque toutes nos catégories et nous sommes particulièrement satisfaits de la performance de nos catégories ordinaires. Les tueurs de la catégorie tels que les lampes et les abat-jour, les paniers, les outils de bar et les coussins ont continué à fournir des performances supérieures à la moyenne.

Au cours de l'exercice 2020, nous sommes particulièrement enthousiasmés par les réinventions dans des domaines tels que l'organisation domestique, les cadres, les espaces verts quotidiens et la vaisselle. De nouvelles réinventions dans les couvre-fenêtres, conçues pour faciliter l'expérience d'achat des clients dans un assortiment d'éclairage plus vaste et plus vaste, ainsi que des améliorations apportées au merchandising visuel et aux processus des commerçants devraient également stimuler la croissance dans le temps.

D'un point de vue saisonnier, nous présentons le nouveau mobilier de extérieur mixte et assorti par rapport aux ensembles précédents, ainsi que de nouveaux parasols, coussins de terrasse et coussins améliorés. Surtout, les réinventions de cette année sont un exemple de notre volonté constante d'améliorer la qualité à des prix compétitifs.

Ensuite, nous nous concentrons sur l'expansion de nouveaux magasins. Au quatrième trimestre, nous avons ouvert des magasins dans de nouveaux marchés tels que Longmont, au Colorado; Tampa, Floride; Brick, New Jersey; et notre tout premier magasin de la côte ouest dans la zone commerciale de Seattle-Washington. Nous avons également ouvert des magasins dans nos marchés existants tels que Harrisburg, en Pennsylvanie; Atlanta, Géorgie; et Washington DC.

Au cours de l'exercice 2019, nous avons atteint notre productivité de nouveaux magasins la plus élevée de notre histoire, ce qui montre que notre concept se renforce et résonne dans les marchés nouveaux et existants où notre notoriété augmente. Au cours de l'exercice 2020, nous prévoyons d'ouvrir 32 nouveaux magasins nets, soit une croissance de 18%, conformément à notre algorithme à long terme. Tous nos sites de l'exercice 2020 ont été identifiés et près des trois quarts sont déjà ouverts ou en construction.

Nous sommes particulièrement heureux d’avoir récemment ouvert nos premiers magasins dans la région de Boston et dans l’État de Californie. Notre pipeline pour l'exercice 2020 comprend quelques sites du sud de la Californie et nous pensons que la Californie a le potentiel à long terme de devenir notre État le plus pénétré avec plus de 80 sites. Avec la performance forte et croissante que nous continuons de voir dans nos nouveaux magasins, nous restons confiants dans la santé de notre concept et dans notre capacité à exploiter l’espace blanc important de notre marque, tout en restant fidèles au modèle immobilier qui a produit des résultats convaincants. revient au cours des six dernières années.

Nous avons systématiquement investi dans des systèmes et des fonctionnalités pour améliorer l'expérience At Home de nos clients, tout en jetant les bases d'un test potentiel pour une stratégie numérique étendue. Nous nous sommes associés à la meilleure plateforme Web de notre catégorie, ce qui nous a permis de créer un site Web plus robuste avec des dizaines de milliers d’images de nos produits. En 2018, nous avons amélioré les fonctionnalités de recherche et de filtrage, amélioré nos photographies de mode de vie et étendu les détails de nos produits.

Au cours de l'exercice 2019, nous avons testé la visibilité des stocks au niveau des magasins sur notre site Web et nous l'avons récemment lancé pour l'ensemble de notre parc. Au cours de l'exercice 2020, nous prévoyons, une fois de plus, de poursuivre nos efforts et de lancer un test limité d'une solution d'achat en ligne, en magasin, à la fin du quatrième trimestre de cette année. Ce test rigoureux offrira aux clients, sur des marchés sélectionnés, un moyen plus rapide et plus transparent d’accéder à notre assortiment en magasin.

Notre objectif pour le test sera de mieux comprendre la réponse de nos clients et les aspects économiques associés à At Home. Enfin, nous restons déterminés à faire d'At Home un lieu de travail et de croissance exceptionnel, tout en continuant de réinvestir dans une expérience complète et inspirante pour les employés.

Nous croyons fermement que les grandes cultures donnent d'excellents résultats. Peter Corsa, notre chef de l’exploitation, a grandement contribué au développement de cette culture et à notre succès au cours des six dernières années. Je suis heureux d’annoncer la promotion de Peter au poste de président et chef de l’exploitation.

En plus du titre de président - l'ajout du titre de président constitue une reconnaissance bien méritée pour sa contribution, ainsi que pour le leadership dont il fait preuve au sein de notre équipe de direction, groupe des opérations dans nos magasins. Nous sommes fiers de Peter et du reste de l'équipe que nous avons constituée, y compris des cadres chevronnés qui nous ont rejoint au cours de l'exercice 2019. Nous estimons que nous sommes bien placés du point de vue des talents pour réaliser notre prochaine phase de croissance. Nous sommes impatients de progresser dans nos initiatives et continuons à saisir les occasions qui nous attendent.

Je vais donner la parole à Peter pour vous informer de nos initiatives en matière d'efficacité opérationnelle. Peter?

Peter S. G. Corsa - président et chef de l'exploitation

Merci Lee. Bonjour tout le monde. L'exercice 2019 a été une année importante pour At Home et nous avons progressé pour améliorer l'efficacité de nos opérations. Ceci est d'une importance cruciale pour une entreprise comme la nôtre, qui vise à fournir une valeur exceptionnelle à nos clients. Les résultats de nos initiatives d'efficacité, tout comme nos avantages d'échelle, seront réinvestis au profit du client, que ce soit en termes de qualité du produit, de prix ou de main-d'œuvre en magasin.

Notre objectif est de fournir une proposition de valeur en constante amélioration à nos clients. L'approvisionnement direct est une initiative clé avec une longue queue, et nous avons fait preuve de discipline pour poursuivre et intensifier cet effort. L’approvisionnement direct a été l’un des facteurs de l’augmentation de la marge de nos produits au cours de l’exercice 2019, générant des sommes à réinvestir dans le marketing et la main-d’œuvre en magasin. Nous avons clôturé l'exercice 2019 avec un taux de pénétration des achats directs de 10% des achats et nous prévoyons de quitter l'exercice 2020 à près de 15%.

Notre objectif est d’accroître méthodiquement notre pénétration chaque année, notre objectif à long terme étant d’approvisionner directement environ 30% de notre assortiment. L’approvisionnement direct a également facilité nos efforts en matière de réponse tarifaire. Nous avons efficacement atténué l'impact du droit de douane de 10% sur les importations en provenance de Chine, principalement par une combinaison de réductions de coûts, d'augmentations de prix stratégiques rendues possibles par notre avantage concurrentiel et de délocalisation de la production dans d'autres pays. Nous surveillons les négociations commerciales et avons élaboré notre stratégie en vue d'éventuelles augmentations, mais dans l'attente de tout changement de politique officiel, nous continuons de gérer nos activités dans le cadre d'une hypothèse tarifaire de 10%.

Nous sommes heureux d’avoir navigué dans les embouteillages et les augmentations de la demande liés aux tarifs ressentis par beaucoup l’automne dernier, et nous avons réussi à sécuriser notre position d’inventaire pour le premier trimestre. Comme nous en avons discuté en décembre, en raison de la congestion et du Nouvel An chinois, nous avons intentionnellement ramené les stocks au quatrième trimestre, ce qui se reflète dans le solde de nos stocks de fin d’année. La congestion est réduite à l’étranger et nous nous sentons bien placés pour répondre à la demande de nos clients pour la saison des ventes de printemps et d’été. Nous prévoyons que nos stocks se normaliseront plus tard dans l’année.

Enfin, je voudrais partager quelques jalons liés à notre nouveau centre de distribution de Carlisle, en Pennsylvanie. Nous avons officiellement ouvert cette installation au début de l’exercice 2020. Les tests de notre système d’automatisation se sont très bien déroulés et nous commençons ensuite à traiter les reçus d’environ 30 magasins existants. Nous exploitons également le site pour répondre à certains de nos nouveaux besoins en matière d’accumulation de magasins, et je suis particulièrement fier de la qualité de nos équipes les plus performantes et les plus expérimentées qui soient.

Comme prévu, les prochaines priorités de l’équipe sont d’ajouter un deuxième quart de travail et une rampe supplémentaire afin de desservir environ 100 magasins d’ici la fin du premier trimestre, avec pour objectif final de répartir le volume des reçus de manière égale entre nos deux centres de distribution afin de maximiser l’efficacité des conteneurs. Nous avons déjà tiré parti de la flexibilité offerte par notre centre de distribution Carlisle en termes d’utilisation de plusieurs points d’entrée pour les produits entrants. Nous sommes heureux que l'installation soit sur la bonne voie et nous attendons avec impatience la montée en puissance des opérations dans les prochaines semaines.

Sur ce, je voudrais laisser la parole à notre directeur financier, Jeff Knudson, qui analysera plus en détail notre performance du quatrième trimestre et de l'exercice 2019 et exposera nos perspectives financières pour l'exercice 2020. Jeff?

Jeffrey R. Knudson - Directeur financier

Merci Peter et bonjour à tous. Je commencerai mes remarques préparées par un examen des résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2019, puis nous discuterons de nos perspectives pour le premier trimestre et l’exercice 2020. Pour rappel, des informations complémentaires sont disponibles dans notre publication des résultats, qui est publiée dans notre Site Web des relations avec les investisseurs.

Je vous encourage également à examiner les informations supplémentaires que nous avons publiées sur le site et qui illustrent nos résultats, comme si la nouvelle norme de comptabilisation des contrats de location était en vigueur au cours de l'exercice 2019. Parce que nous allons comptabiliser les exercices 2020 et les périodes futures en vertu de la nouvelle norme, Ces informations supplémentaires vous permettront d’examiner nos perspectives pour l’exercice 2020 sur une base comparable.

Maintenant sur nos résultats du quatrième trimestre, nous avons enregistré une croissance des ventes nettes de 20,6% et de 2,1%, ce qui représente notre 20e trimestre consécutif de résultats positifs et la solide performance de nos nouveaux magasins. Nous avons terminé le trimestre sur une note solide et nous sommes ravis d’avoir dépassé nos prévisions, avec une base solide dans les catégories vacances et non saisonnières.

Du point de vue de la rentabilité, nous avons dégagé un BPA ajusté pro forma du quatrième trimestre de 0,47 USD, supérieur au point médian de nos perspectives. La marge brute de 33,1% a diminué de 70 points de base par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière, en raison d’un ajustement des réserves de réduction des stocks, qui valait environ 20 points de base par rapport à notre exercice complet. En dehors de cet ajustement, l'amélioration de la marge de produit a compensé le coût d'occupation supplémentaire résultant des opérations de cession-bail au T4, comme prévu.

Nous avons dégagé des USD de frais de vente, généraux et administratifs ajustés de 90 points de base, à 19,6% du chiffre d’affaires net, principalement en raison des frais de pré-ouverture liés à notre nouveau centre de distribution, qui ont été plus légers que prévu initialement, ainsi que des investissements prévus dans le marketing. Nous avons augmenté notre résultat opérationnel ajusté de 8,4%, à 46,3 millions de dollars, et notre marge d'exploitation ajustée s'est contractée de 150 points de base à 13,1% en raison des facteurs que je viens d'évoquer.

La charge d’intérêts de 7,6 millions de dollars a augmenté en raison de la hausse des taux d’intérêt et de la hausse des emprunts sur notre facilité de prêt basée sur l’actif afin de soutenir notre croissance. Comme je l'ai déjà dit, notre objectif est de disposer d'une structure de capital efficace et d'améliorer notre profil de flux de trésorerie disponibles au fur et à mesure que nous développons notre activité. Nous continuons d'évaluer les possibilités afin de nous assurer de disposer de la structure de capital adéquate pour répondre à nos besoins.

Nous avons comptabilisé une charge d’impôts de 7,3 M $ pour le quatrième trimestre, ce qui inclut un avantage fiscal non significatif des exercices d’options sur actions du quatrième trimestre. Notre taux d’imposition ajusté du quatrième trimestre était favorable aux attentes, à environ 19,3%. Pour rappel, nos mesures ajustées excluent à la fois le coût et l'avantage fiscal des options d'achat d'actions liées à notre PAPE.

Le quatrième trimestre a été une autre année de forte croissance pour At Home. Le chiffre d'affaires net de l'exercice 2019 a augmenté d'environ 22 milliards de dollars, en hausse de 22,7%, grâce à une croissance de près de 21% du nombre de nouveaux magasins et à une augmentation de 2,7% du nombre de magasins compilés, conformément à notre objectif à long terme, à un chiffre inférieur. Pour l'exercice 2019, la marge brute a progressé de 80 points de base, à 33,1%, l'augmentation des marges des produits dépassant la hausse des coûts d'occupation résultant des opérations de cession-bail.

Les frais de vente, frais généraux et administratifs ajustés ont été réduits de 100 points de base à 21,9%, principalement en raison d’investissements stratégiques, des heures de travail en magasin et de la publicité. Le résultat opérationnel ajusté a augmenté de 21,4% et la marge opérationnelle ajustée s'est légèrement contractée pour atteindre 10,7% du chiffre d'affaires net. Nous avons comptabilisé un avantage fiscal nominal et notre taux d'imposition effectif ajusté de 11,7% pour l'exercice 2019 reflète un avantage fiscal de 9,2 millions de dollars résultant de levées d'options d'achat d'actions non liées à un PAPE au cours de l'exercice.

Dans l’ensemble, nous avons enregistré une augmentation de 38,3% du BPA ajusté pro forma, qui s’établit à 1,30 $. Nous avons également augmenté le BAIIA ajusté de 22,1% et, au cours de l’exercice, un ratio de levier financier ajusté à 3 fois. Nous restons déterminés à réduire notre ratio d’endettement au fil du temps tout en continuant à développer notre activité.

Comme vous le savez, nous disposons d’un espace blanc considérable et d’une occasion importante de notoriété de la marque. Par conséquent, nous nous concentrons sur les résultats annuels et la réalisation des taux de croissance annuels composés pluriannuels décrits dans notre algorithme de croissance à long terme, tout en réinvestissant de manière continue dans notre potentiel à long terme. Notre investissement de l'exercice 2020 dans le deuxième centre de distribution est un excellent exemple de notre objectif en action.

S'agissant de nos perspectives annuelles pour l'exercice 2020, qui sont conformes au cadre que nous avons fourni lors de la conférence ICR de janvier, je souhaiterais fournir davantage de détails sur quelques facteurs qui ont influé sur l'année. Premièrement, alors que nous partagions notre appel des résultats en décembre, nous établissons initialement notre nouveau centre de distribution d’une manière très réfléchie et mesurée au cours du premier semestre de l’exercice 2020.

Nous pensons que le deuxième centre de distribution représentera une marge brute d’environ 100 points de base à 110 points de base pour l’année complète, soit de 0,14 à 0,17 dollar d’EPS. Cette estimation inclut les avantages liés au fret qui commenceront à se répercuter sur la marge brute à la fin de l’exercice 2020 au fur et à mesure que les stocks s’augmenteront. Nous signalerons les vents contraires prévus et encourus lors de la publication des résultats trimestriels. Une fois la montée en puissance terminée, nous nous attendons à ce que le deuxième centre de distribution génère des gains de productivité significatifs au fil du temps.

Deuxièmement, comme nous l’avons expliqué en janvier, nous nous attendons à ce que la nouvelle norme de comptabilisation des contrats de location ait un impact de 15 millions à 16 millions de dollars sur le résultat opérationnel ajusté de l’exercice 2020. Les diapositives supplémentaires disponibles sur notre site Web Investor Relations illustrent l’impact de cette norme sur environ 14 millions de dollars au cours de l’exercice 2019, s’il avait été efficace au cours de la dernière année. Notre analyse des perspectives de cet appel suppose une base ajustée en fonction des contrats de location comparables pour les exercices 2019 et 2020. Bien que la norme réduise notre bénéfice publié, les flux de trésorerie sous-jacents de l'entreprise et notre analyse des opportunités immobilières basées sur les flux de trésorerie actualisés restent inchangés.

Troisièmement, conformément à notre philosophie de réinvestissement, nous continuerons de nous pencher sur le marketing cette année, compte tenu des résultats positifs que nous avons constatés jusqu'à présent et de la possibilité considérable de renforcer la notoriété de la marque. Nous avons financé cet investissement grâce à notre modèle existant. Et même si nous avons l’intention de réduire nos ventes cette année, sur une base ajustée en fonction des contrats de location, nous nous attendons à ce que les marges d’exploitation ajustées de l’exercice 2020 soient à peu près stables, sans l’impact du deuxième centre de distribution.

En termes de perspectives, nous prévoyons une croissance du chiffre d’affaires net de 19% à 21%, pour atteindre une fourchette de 1,39 à 1,41 milliard de dollars, y compris une augmentation des ventes de l’année complète des magasins de comp, à faible chiffre, en ligne avec notre longue objectifs de croissance à long terme. Compte tenu du potentiel national de tripler notre présence, les nouveaux magasins continuent d’être le principal moteur de la croissance de nos ventes.

Dans la foulée de la nouvelle catégorie de magasins la plus productive de notre histoire, nous prévoyons d’ouvrir notre plus grande catégorie de magasins à ce jour. Nous prévoyons ouvrir 36 nouveaux magasins et 32 ​​magasins nets, ce qui représente une croissance de 18%, ce qui est encore conforme à nos objectifs à long terme. Nous prévoyons de déménager deux magasins et en avons fermé deux pour renforcer la position de notre marque sur ces marchés.

Au fur et à mesure que nos opportunités de sites pour l'exercice 2020 se sont consolidées, nous prévoyons désormais un mélange d'environ 15% de nouvelles constructions et 85% d'emplacements de deuxième génération, y compris une poignée d'achats. Ces opportunités, combinées à la surperformance de nos nouveaux magasins, nous donnent une grande confiance dans notre pipeline pour l'exercice 2020 et notre potentiel à plus long terme pour plus de 600 magasins.

Sur une base ajustée en fonction des contrats de location, nous prévoyons une contraction de la marge opérationnelle ajustée de 80 points de base à 100 points de base, sous l’influence totale de 90 points de base à 100 points de base des investissements en courant continu. Nous prévoyons de financer les priorités stratégiques restantes dont Lee a parlé à travers l’effet de levier inhérent à notre modèle, ce qui nous a permis de réinvestir chaque année dans des domaines tels que la notoriété de la marque et le marketing, les salaires et les avantages des employés, les heures de travail en magasin et les achats directs.

Nous prévoyons engager des dépenses en immobilisations nettes de 215 à 235 millions de dollars au cours de l'exercice 2020, y compris un produit de cession-bail d'environ 70 millions de dollars. Nos perspectives représentent une réduction de 55 millions de dollars à 75 millions de dollars des dépenses d’exploitation brutes par rapport à l’exercice précédent, même si nous augmentons le nombre de ses ouvertures de magasins. Comme Lee l'a mentionné, nous accordons la priorité aux efforts visant à améliorer notre profil de flux de trésorerie disponibles.

Notre plan d'immobilisations de l'exercice 2020 incorpore une amélioration modeste associée à ces efforts, mais il reste une possibilité importante de réduire davantage nos dépenses en immobilisations au cours des prochaines années. Nous continuerons de vous tenir au courant de nos progrès au cours de l’année.

Nous prenons actuellement en charge des intérêts débiteurs de 31 millions de dollars et un taux d’imposition effectif d’environ 23% avant de prendre en compte l’incidence fiscale de certains événements liés à la rémunération à base d’actions, dont le résultat net ajusté pro forma se situe entre 67,5 et 71 millions de dollars. Sur la base d'environ 66 millions d'actions moyennes pondérées diluées en circulation, nous nous attendons à un BPA ajusté pro forma de 1,02 $ à 1,08 $.

Au cours de l’année, plusieurs facteurs entraîneront un changement dans l’apport des bénéfices par trimestre. En raison de la cadence de la rampe d'accès aux centres de distribution et du calendrier des charges de pré-ouverture, l'ouverture de nouveaux magasins, combinée à l'impact négatif d'importants avantages fiscaux liés aux exercices d'options d'achat d'actions au cours des trois premiers trimestres de l'exercice 2019, nous ne prévoyons pas générer une croissance du BPA ajusté jusqu’au quatrième trimestre de l’exercice 2020. Nous prévoyons de générer plus de la moitié de notre BPA ajusté pour l’exercice complet au quatrième trimestre.

En ce qui concerne le premier trimestre, plusieurs détaillants vous ont déjà dit que les conditions hivernales prolongées ont entraîné un début en douceur du premier trimestre de l'exercice. Au cours de la première partie du trimestre, l'ensemble de notre empreinte a connu des températures moyennes plus froides d'une année sur l'autre. Les marchés moins impactés par les conditions météorologiques ont nettement mieux performé que leurs homologues plus affectés par les conditions météorologiques. Avec la stabilisation des températures sur ces marchés, nous assistons à une reprise de la demande. Nous pensons également que la fin de Pâques, qui marque typiquement le début du printemps pour nos clients, retarde notre performance saisonnière.

Bien que nous ayons constaté une reprise de ces tendances avec l’amélioration des conditions météorologiques, nous prévoyons que nos ventes de comp au premier trimestre seront stables ou légèrement positives. Comme je l'ai mentionné plus tôt, nous continuons de prévoir une augmentation des ventes annuelles des magasins de logiciels compilés inférieure à 10%, conformément au cadre que nous avons partagé en janvier et à notre algorithme de croissance à long terme. Nous prévoyons des ventes nettes comprises entre 300 et 305 millions de dollars. Nos nouveaux magasins continuent de surperformer et nous prévoyons d’ouvrir 11 magasins au premier trimestre, contre sept l’an dernier. Du point de vue des bénéfices, plusieurs facteurs ont influé sur notre baisse de la marge opérationnelle ajustée de 540 points de base à 560 points de base sur une base ajustée en fonction des contrats de location.

Premièrement, nous nous attendons à ce que la marge brute provenant du deuxième centre de distribution soit la plus importante au premier trimestre, à 150 points de base. Aux deuxième et troisième trimestres, nous nous attendons à ce que le vent contraire soit légèrement plus faible, le ralentissement opérationnel ajusté au T4 diminuant encore à mesure que nous procédons au cycle des coûts de pré-ouverture de l'exercice 2019 et des frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux et que nous commençons à reconnaître l'efficacité des transports plus tard dans l'année.

En outre, nous ouvrons de nouveaux magasins plus tôt d’un exercice à l’autre et nous nous attendons donc à ce que le calendrier des dépenses de pré-ouverture permette de réduire l’endettement d’environ 70 points de base au premier trimestre. Nous nous attendons à ce que le vent contraire s’inverse au quatrième trimestre, alors que la quasi-totalité de notre portefeuille de projets pour l’exercice 2020 est ouverte.

Troisièmement, comme Lee en a parlé, nous nous penchons intentionnellement vers le marketing cette année encore. Nous prévoyons de réduire cet élément de campagne tous les trimestres, mais il sera le plus lourd au premier trimestre, à environ 70 points de base. De même, le désendettement d'occupation principalement lié aux transactions de cession-bail des exercices 19 et 20 a un impact significatif sur la marge brute du premier trimestre, qui devrait se modérer au cours de l'exercice.

Enfin, le calendrier des coûts hors produits en marge brute constituera également un obstacle majeur au premier trimestre, qui devrait s'inverser complètement entre le deuxième et le quatrième trimestre. Tout compte fait, nous prévoyons un bénéfice net ajusté pro forma de 2 millions à 3 millions de dollars. Et en supposant que 66 millions d’actions soient en circulation, nos perspectives par rapport au BPA ajusté pro forma du premier trimestre se situent entre 0,03 et 0,04 USD.

En conclusion, nous sommes heureux d’avoir réalisé un exercice 2019 solide avec une croissance substantielle du bénéfice ajusté. Nous poursuivons ces progrès et renforçons davantage nos bases pour la croissance future grâce au programme d'investissement que nous avons présenté pour l'exercice 2020. Nous sommes impatients de mettre en œuvre les initiatives stratégiques de cette année et, en définitive, notre potentiel de croissance à long terme.

Je redonne maintenant la parole à Lee pour ses dernières remarques.

Lewis L. Bird III - Président du conseil et chef de la direction

Merci Jeff. En résumé, l'exercice 2019 a été une nouvelle année de forte croissance et de progrès opérationnels pour At Home. Il reste d’énormes possibilités alors que nous exploitons notre potentiel à long terme de plus de 600 magasins. Nous prévoyons que l'exercice 2020 sera une nouvelle année forte du point de vue des résultats, conformément à nos objectifs de croissance à long terme. Pour atteindre nos objectifs, nous allons augmenter notre base de magasins de 18% et pénétrer le marché important de la Californie. We will continue to make strides on the merchandising front, by refining our assortment, improving core processes, and deploying exciting category reinvention. We will lean into marketing and increase our media spend to drive traffic and capitalize on the awareness opportunity that we have.

We remain disciplined with our capital allocation, as we work to significantly improve our free cash flow position and become free cash flow neutral next year. We will test buy-online-pickup-in-store in Q4 with the goal of understanding both the economics of our customer -- the economics and our customer response. And finally, we will ramp our new East Coast DC, positioning us to generate freight efficiencies in fiscal '21 and beyond.

As the management team, we are tightly aligned against delivering on these priorities. Our disciplined investments in the business ensure our long-term success as we continue to strengthen the At Home value proposition. We continue to pursue the long-term targets we laid out at the time of the IPO, which call for low-single-digit comps, high-teen sale growth, and approximately 20% operating income growth and approximately 25% net income growth.

We feel confident in our pipeline of stores, our merchandising plans, and our growing marketing effectiveness and the strides we're making to deliver an even better customer experience.

With that, I'd like to turn you over to our operator, Melissa, who will open up the line for questions, operator?

Questions and Answers:

Operator

Je vous remercie. At this time, we'll be conducting a question-and-answer session. (Operator Instructions) To allow for as many questions as possible this morning, we request that you please ask one question and one follow-up each. Je vous remercie. Our first question comes from the line of Matt McClintock with Barclays. Please proceed with your question.

Matt McClintock -- Barclays -- Analyst

Hi, yes, good morning, everyone. And congrats, Peter.

Peter S. G. Corsa -- President and Chief Operating Officer

Je vous remercie.

Matt McClintock -- Barclays -- Analyst

So Lee, I just wanted to dig into the investments in marketing that you plan to make this year, I believe -- I believe you said that you're going to increase your media and direct mail spend by 50%. How should we think about that in terms -- or the total spend in marketing this year relative to prior years in terms of -- as a percentage of total sales?

And can you remind us the payback that you have historically seen from your increases in marketing dollars over the past several years, because if I recall, you didn't spend any money on marketing just like four or five years ago? Merci.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Thanks, Matt. Yes, we're pleased with the marketing progress we've made. We've been putting investment increases in the past four years. We didn't, obviously, spend any money on marketing before when we were Garden Ridge and we launched the At Home brand. That's when we started marketing and we continue to invest against that. We've grown brand awareness significantly this past year, as a result of this 44% increase we had this past year.

We saw where we spend our marketing dollars, significant increases in traffic and response rate for our customers. We are investing again in the long-term potential of this business. We're focus on annual outcomes that way. But when we do the investments, we do testing control. We saw really nice responses in different media mix. We do media mix modeling now too to ensure the effectiveness in that. You should know we measure our effectiveness on two measures. One is traffic obviously, and the second is brand awareness.

We saw significant increases in our brand awareness this past year and we see a huge opportunity. We're still -- our brand awareness tails in comparison to our other competitors. And we found that brand awareness is that builds -- drives traffic over time. And also the last measure we look at from a marketing effectiveness is our new store productivity and that too increased every year as well and last year was a record. So we have confidence in the investments that we're making.

And we also want to continue to focus on not only those measures, but also a loyalty program, which I mentioned earlier had 2.9 million members added to that program. We now have 4.3 million members. So all said, you can tell that we found it has been very effective that investment to drive our performance with five straight years of same-store sales growth; 20 consecutive quarters of same-store sales growth; 19 consecutive quarters of 20% revenue growth or more. That marketing engine is working and building momentum, and we expect that to do that for this year as well.

Matt McClintock -- Barclays -- Analyst

Thanks for that. And as a follow-up question, just a separate topic, you outlined a number of reinventions that you plan to do this year. Can you give us any senses in terms of the timing, where we should expect to see those reinventions in the stores, so we can go in ourselves and look at them? Merci.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Sure, they are layering through the year. For example window, which launched in Q1 is in all stores already. Our seasonal assortment for extérieur and garden is in stores already. So the mix and match furniture complement the sets that we already have. Umbrellas and shades are there, you'll see the umbrella assortment is, I think our best we've ever had, both from a price and quality standpoint. And extérieur cushions have been improved as well.

Going forward, you'll see lamps and shades continue to be rolled out through the year. Home organization will happen throughout the year as well. So think of Home organization frames. Our everyday greenery is already in the store, the botanical assortment and succulents already there in this greenhouse format and make your own terrarium format as well. That's been a really nice launch for us. And the dinnerware comes in the middle of the year. And also throughout the year, you'll see improvements in endcaps and our focus on key items and that should drive our performance as well.

Matt McClintock -- Barclays -- Analyst

Thanks a lot for the color, best of luck.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

All right, thanks Matt.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from the line of John Heinbockel with Guggenheim Securities. Please proceed with your question.

John Heinbockel -- Guggenheim Securities -- Analyst

So, Lee, when you think about physical expansion and the organization's capacity, where do you think you kind of begin to hit a peak in annual openings. It might have been the idea that both to focus on operational execution and conserve capital. Do we sort of peak out here kind of in the mid-to-high '30s and that's the rate that you'd sustain as opposed to ramping it on a percentage basis?

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

That's not the cap. I would say the mid '30s is not the cap. What we focused on this year is opening up our stores more toward the front of the year. We want to have a nice balance between Q1, Q2 and Q3 and not have as many store openings in Q4. So you'll see a significant improvement in overall store weeks, an 18% increase in store count, but store weeks will be even greater than that.

And what I would say is, we have built a model to know exactly what we need to add well before we need it in terms of capability in the organization from a real estate standpoint, construction management standpoint, construction partners, that's all been aligned. We know how to scale it. Our Head of Real Estate Architecture and Construction, Norman Mcleod has been opening up stores his whole life. He was with the YUM! Brands as Head of Construction. He was Head of -- at FedEx Office, opened up over 600 locations worldwide for them. He did their rebranding from Kinko's to FedEx office.

And so, he has been with us for five years now. He did our rebranding. He has done the -- launch of all of our stores. We know what we're doing. What we really want to work on this year was getting the stores toward the front of the year and get a better benefit throughout the year. Unfortunately that has some pre-opening cost that's come to the front of the year. That has also incremental inventory that comes in at the front of the year. We mentioned that in our data release.

So you can see that those numbers are elevated, but it also delivers great outcomes for the whole year and going forward. So we find that we've got the ability, if we can do over 30 stores toward the first three quarters, that would tell you we can do more than that for a full year if we wanted to, we just elected to pull them toward the front of the year.

John Heinbockel -- Guggenheim Securities -- Analyst

D'accord. And then secondly, what's your assumption with regard to shrink impact for the full year 2020? And the -- what you saw in the fourth quarter, is there some residual impact at least into the first half of the year or that's sort of run its course?

Jeffrey R. Knudson -- Chief Financial Officer

No, so obviously we guided flat gross margins in Q4 and then we saw the elevated shrink come in late in the quarter as we posted those counts, John. So as we look into our fiscal year '20 guidance with that being a lag metric there -- that is contemplated that there is some residual headwind into fiscal year '20 from that. But it's in our -- contemplated in the guidance we just gave this morning.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

John, you should also know that, no we're not pleased with that slight uptick in shrink it still -- we are still below industry averages, and we continue to keep that a focus in our business.

John Heinbockel -- Guggenheim Securities -- Analyst

Okay, thank you guys.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Alright, thanks, John.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from line of Simeon Gutman with Morgan Stanley. Please proceed with your question.

Simeon Gutman -- Morgan Stanley -- Analyst

Thanks, good morning. I wanted to ask about the first quarter, you mentioned that in the places where weather has improved it got significantly better. Can you -- I don't know if you can quantify that. But we are against an easy comparison, and so maybe directionally, does significantly better mean above what the run rate of the business should look like or even above that, meaning above low single digits. And then related to it, can you quantify what you think late Easter may -- how it may affect your business?

Peter S. G. Corsa -- President and Chief Operating Officer

What we were going to say is, Simeon, we have 17 districts across our fleet and there were certain districts where although there were colder temperatures there, it wasn't as demonstrative as it was in some of the other districts and their performance was significantly better in those areas where it was least impactful. And that's probably extent that we're going to go. And then we've seen, as weather has improved and trends have improved, the business has rebounded, and we're happy with where we're at right now and that's contemplated in our Q1 guidance.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

And to me, I'd also say that weather evens itself out overtime, so what we said, we are still holding the year. We had that situation last year we had a low comp performance, you mentioned that as an easy compare, we still finished with a 2.7% for the year starting out with a 0.9%.

So we -- and I'd tell you, Q1 has been here now for enough to see that Q1 spring weather is uncertain. It's the -- probably the most uncertain quarter that we have and so we've outlined what that's going to be. We expect low single digit comps as our model over time. We've guided to flat to slightly positive for the quarter. What we have seen is a really nice rebound with weather. And now with late Easter, we've also seen, when you have a late Easter, people think about spring later too and that happened five years ago as well.

And so when we think about our business, we think about it in halves. So you should measure us not just by quarter, but by the half. So let's look at the first half of the year and the second half of the year. So in Q1, it started out slow because of weather. We expect that -- it has rebounded and we expect our sales to continue to keep that momentum through the second quarter.

Simeon Gutman -- Morgan Stanley -- Analyst

Got it, OK. My follow-up is on gross margin, so you gave us -- Jeff gave us a couple of moving pieces and -- but there's a lot of them and I know -- we understand where the operating margin is. But can you help us a little more between gross margin and SG&A for the first quarter and I think there's going to be heightened scrutiny on the gross margin in light of the fourth quarter miss and then the fact that we do have a lot of DC costs running which you've quantified. But given that noise, if there's more granularity, I think it would help -- it would certainly help us out, because I think getting that range appropriate would matter greatly to the trajectory of the story.

Jeffrey R. Knudson -- Chief Financial Officer

Sûr. So let's start with the year, Simeon. So we're guiding for gross margins to be down 100 basis points to 120 basis points, which is entirely almost a 100 basis points to 110 basis points related to the second DC, so that's the year. As it relates to the first quarter with some of the moving pieces, obviously the DC 2 costs of 150 basis points, that's a gross margin headwind. The pre-opening and the marketing expenses, although those are impacting operating margins, those are SG&A related, and then the occupancy costs that will moderate as we move through the year and cycle some of the sale leaseback activity that's in gross margin; and then the non-product costs that are impacting gross margins in Q1 that will entirely reverse in Q2 through Q4 and that's also a gross margin geography item as opposed to SG&A.

Simeon Gutman -- Morgan Stanley -- Analyst

And the shrink accrual question to John's question, you've done -- I'm assuming physical inventories happen on a rolling basis the entire chain didn't get done, but your increase in the accrual, the reserve based on what you've seen in the fourth quarter inventory checks?

Jeffrey R. Knudson -- Chief Financial Officer

That's correct.

Simeon Gutman -- Morgan Stanley -- Analyst

Got it, OK. So -- and you think you've appropriately accounted for even a greater run rate or just a run rate that's observed in the fourth quarter?

Jeffrey R. Knudson -- Chief Financial Officer

Just the current run rate.

Simeon Gutman -- Morgan Stanley -- Analyst

Understood. Okay, thanks.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Thanks, Simeon.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from the line of Jonathan Matuszewski with Jefferies. Please proceed with your questions.

Jonathan Matuszewski -- Jefferies -- Analyst

Great, thanks for taking my questions. First one, just on the store level inventory availability; great to hear about this being rolled out more broadly, could you just share an update on what kind of traction you were seeing as the pilot unfolded? What gave you kind of confidence in terms of rolling it out more broadly? How it was being used in terms of new and existing customers? Any more color there would be helpful? Merci.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Sûr. Jonathan. Yes, we're thrilled with how this has worked out for us. What we tried to do is always to enable self-help shopping. That's our key mission and one of our key initiatives. And one of the biggest questions that people had when they called in to our customer support line or in our stores was; is this item in stock? And we wanted to address that by having visibility at the store level. So we tested it out over a number of stores in a number of markets.

What we found was call rates went down significantly, request rates went down significantly, and customer feedback was super positive around, is the item in stock? Not only was it in stock, if it wasn't in stock, was it in a nearby store? And they knew exactly which store and that inventory gets updated every five to ten minutes online. And so that's real time.

In fact that's even little bit faster than sometimes our scan guns in the store. So that's been great for our customers. That's how we measure it, with customer satisfaction. We wanted to also see, did it have a detrimental impact to our performance, because it may have dissuaded somebody. If it wasn't in stock, to not come in the store, we didn't see that either. We saw a really nice performance for our business overall, reduced customer complaints. And as a result of that, we rolled it out across the fleet even faster than we originally planned and now it's in all stores in all markets.

Jonathan Matuszewski -- Jefferies -- Analyst

Great, that's helpful. And then California is very early days, but anything you could share in terms of the grand opening there relative to maybe other recent openings in new markets? Any color on -- anything you may be doing differently in this market relative to other markets, maybe as it relates to tailoring the product mix assortment or anything else? Merci.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Yes, we're super excited about California, as the market has 80 plus store potential. We've had proof points to get ourselves prepared for that, in Phoenix and Vegas and Salt Lake City and we've done very well in those markets that helped us understand the assortment requirements which -- we carry the same assortment across the country. We wanted to make sure it works on the West as well as the East and Southeast, it did and does. We prepared ourselves for that. We obviously had some requirements around labor laws and product compliance and so we were thoughtful around that.

Peter led that effort for our Company and so as we prepared, we put an experienced district manager in, we hired from the outside who knows the market very well. We brought in our -- one of our best store directors as well, Ryan, who has run -- opened multiple stores the Gilbert, Arizona store, the Prescott store in Arizona as well. So we made sure we had the right team in place and then we are prepared with our DC to handle that as well and it launched nicely.

I would tell you that this is a great location. Well I'm excited about that. Foothills Ranch, that's a growing -- the East Irvine area, if you know, well area is in Southern California. We're excited about the locations we have selected for other California markets. The nice thing about California, there's a lot of density in household incomes. So those stores should perform really nicely for us.

And the nice thing is -- because we prepared ourselves, we know it's the same economic model from a real estate standpoint. We knew what the economics were going in. We've been super selective about it. They all meet our hurdle rates. We don't reduce our requirement because these fall on other location or a place to be and we would expect these stores to perform very well for us and equal to our other stores.

Jonathan Matuszewski -- Jefferies -- Analyst

Great, thanks so much.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

These Jonathan.

Operator

Je vous remercie. Our next question comes from the line of Brad Thomas with KeyBanc Capital Markets. Please proceed with your question.

Brad Thomas -- KeyBanc Capital Markets -- Analyst

Hey thanks, good morning. Want to ask about inventory, you talked about it little bit in the prepared remarks, but just wanted to follow up about how you're feeling about the cleanliness of inventory, given some of the choppiness in sales off late, your ability to play offense this year in 2Q once the weather does turn; and then, where are you thinking inventory level should be at the end of the year?

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

Yes, so where we -- we were -- we said on our last call that we knew the inventory -- our inventory position would be elevated relative to where we've historically been at the end of the year. So we do have stores opening earlier, 50% more store openings in the first half of this year. We did plan around the timing with Chinese New Year and then we also wanted to be better positioned for spring and summer. And we brought our extérieur assortment in earlier to meet customer demand, and so, all of those things were playing into that elevated inventory balance.

As it relates to that cleanliness standpoint, we feel really good about our position. We don't think there's any liability there and we would anticipate, as we move through the year, that that would normalize, and by the time we end the year the situation would be back to normal.

Brad Thomas -- KeyBanc Capital Markets -- Analyst

Got you. So, back up to where inventory is growing more in line with sales.

Lewis L. Bird III -- Chairman of the Board and Chief Executive Officer

The sales growth, that's exactly right.

Jeffrey R. Knudson -- Chief Financial Officer

Yes, we just had a plan to bring that into to deliver the year and it just so happened that it timed out toward the end of last year.

Brad Thomas -- KeyBanc Capital Markets -- Analyst

Génial. And then as a follow-up, Lee, in your kind of closing remarks, you talked about a goal of getting the business toward closer to being free cash flow neutral next year, I believe 2020. Can you talk a little bit about the leverage you can p