C’est reparti pour un tour

21st novembre 2016

J’ai souvent l’impression d’avoir donné naissance à des jumeaux à deux ans d’intervalle. C’est troublant. Sur certaines photos, c’est grâce aux vêtements ou l’arrière plan que l’on parvient à reconnaître qui est qui. Et la ressemblance ne s’arrête pas au physique. Marcello est aussi gracieux que l’était sa soeur et, comme elle, il est sans cesse en mouvements.

J’aurais aimé que les points communs s’arrêtent là pour l’instant mais, comme Dali, Marcello est intolérant aux protéines de lait de vache et sujet à un important reflux (interne la plupart du temps). Nous avons identifié le problème assez tôt, cette fois. Notre pédiatre a été à l’écoute et a rapidement prescrit du Neocate (un lait aux acides aminés) et de l’Inexium (un anti-acidité). J’espérais que cela soit suffisant mais ce n’est pas le cas. Notre petit garçon a sans cesse la gorge irritée, l’oesophagite n’est pas loin. Résultat : il ne mange presque rien (ex : 300 ml hier), il préfère s’affamer plutôt que de se faire mal en buvant.

Je pensais que je serais plus forte qu’il y a deux ans mais pas du tout. Une grosse déprime est en train de s’installer. J’ai beau l’avoir déjà vécu, j’ai beau savoir que ça va passer, savoir que Dali est en pleine santé aujourdhui, savoir que ce n’est rien de grave, j’en souffre quand même. J’ai la boule au ventre avant chaque biberon, je suis en pleurs quand j’enchaine les refus et, parfois, j’en veux à Marcello comme s’il le faisait exprès. Ça gâche véritablement ma maternité. J’adore materner, j´ai du mal à me dire que Marcello est notre dernier bébé mais, en même temps, je n’en profite pas, j’aimerais qu’il ait déjà 18 mois, que mes angoisses liées à son alimentation s’envolent.

img_5222

Petits bonheurs choisis – semaine 46

18th novembre 2016

1. Avoir ma soeur à la maison pour quelques jours – 2. Commander plein plein de choses pour la chambre des enfants – 3. Recevoir l’éval de mon second module (« excellent ») et entamer le troisième – 4. Donner le premier bain frère-soeur – 5. Avoir plein de « je t’aime » de Dali qui compensent son « comme je suis grande moi pas faire de gâtés maman » – 6. Endormir Marcello en m’allongeant face à lui, la technique infaillible –  7. Rire avec ma soeur en regardant les loulous danser et s’embrasser – 8. Etre la meilleure maman du monde en achetant la sucette rêvée « rose à la fraise ».

img_5217 img_5291 img_5299

Petits bonheurs choisis – Semaines 44 et 45

12th novembre 2016

Un peu absente ces derniers temps. Les microbes ont fait leur apparition, Dali a fait une angine et j’ai frôlé le burn-out maternel. Heureusement, il y a quand même eu quelques petits bonheurs par ci par là!

Semaine 44

1. Finir le deuxième module de ma formation – 2. Faire des câlins à six jambes devant les dessins animés – 3. Se changer les idées à la montagne et admirer des paysages d’automne incroyables – 4. Manger une bonne crêpe en terrasse – 5. Déguiser les enfants pour Halloween – 6. Observer les deux mini copines faire tout ensemble – 7. Prendre mon premier bain avec Marcello.

img_4941

img_5186

img_4988

img_5002

Semaine 45

1. Cajoler ma petite malade – 2. Lui faire écouter des chansons de Noël – 3. La regarder danser avec son frère – 4. Montrer des lamas à Dali, elle qui aime recracher l’eau du bain en disant « les lamas ça crache » – 5. Aller chez le cardiologue avec Marcello et être rassurés : son petit coeur fonctionne parfaitement – 6. Donner à Dali sa tenue de Mama Noël – 7. Inviter les copains pour une raclette et boire un bon verre de rouge.

img_5107

img_5172

img_5126

img_5122

Marcello et les citrouilles

4th novembre 2016

Vous vous souvenez peut-être que je j’avais photographié Dali dans un énorme potiron en 2014. J’avais écumé tous les primeurs du 15ème mais je n’avais pas trouvé de citrouille. J’en ai trouvé pour Marcello mais jusqu’au dernier moment je me suis demandée si elle serait suffisamment grosse. J’ai finalement réussi à l’y installer et il a pris la pose avec le sourire. C’est un bébé très gracieux, comme sa soeur, nous avons beaucoup de chance!

Ce qu’il y a de bien quand on a des enfants nés exactement à la même période, c’est qu’on peut les comparer encore plus facilement. J’ai déjà hâte de faire porter à Marcello la tenue  de Noël Zara Home Kids pour le comparer à sa soeur. En attendant cette période magique, on profite encore de l’automne. J’ai bien envie de préparer une bonne pumkin pie. Je vous souhaite un très beau weekend !

img_5096 img_5097 img_5098 img_5100

Halloween à la montagne

3rd novembre 2016

J’attendais avec impatience ce weekend de trois jours. Nous sommes parti à Auron avec Lya, la meilleure copine de Dali, et ses parents.

C’était le premier séjour à la montagne pour Marcello et la première fête d’Halloween pour Dali. J’ai eu droit, moi aussi, à une première fois : je n’avais encore jamais vu la montagne revêtue de ses couleurs d’automne, j’ai été émerveillée (vous saviez que les conifères eux aussi pouvaient changer de couleur?).

Marcello s’est déguisé en squelette, Dali en princesse chauve-souris avec une jolie petite robe en tulle trouvée chez H&M. Pas de collecte de bonbons cette année mais nous avons participé à un atelier de découpe de citrouilles à Saint-Étienne de Tinée. Les cousins étaient là, nous avons passé un très bon moment! Le weekend a été riche en activités mais aussi en calories : crêperie, raclette, fondue savoyarde. Il va être temps de faire régime. Ce sont les weekends comme celui-ci qui me font dire qu’on a bien fait de s’installer dans le sud.

img_5081

img_5082

img_5083

img_5080

img_5068

Petits bonheurs choisis – Semaine 43

30th octobre 2016

1.  Passer du temps avec ma maman et lui déléguer le maternage de Marcello pour avancer dans mes cours – 2. Faire la cueillette des pommes – 3. Préparer les premières purées et compotes de Marcello (les purées avec les lègumes du jardin de sa nanou, les compotes avec les pommes cueillies à Vidauban) – 4. Avoir un entretien pour mon entrée en couveuse d’entreprise et fixer une date de passage devant le comité – 5. Manger notre première raclette – 6. Aller au resto indien en tête à tête avec ma maman (même si c’était moins bon que Mark & Soencer) – 7. Faire du cododo avec mon loulou qui dormira bientôt dans sa chambre (je profite même si je dors mal) – 8. Faire un peu de shopping et trouver une jolie robe d’Halloween pour Dali.

img_4893 img_4911 img_4782

Activité d’automne : la cueillette des pommes

26th octobre 2016

L’automne est décidemment ma saison préférée! Samedi dernier, ma belle-mère a eu une super idée de sortie : la cueillette des pommes au domaine d’Astros, à Vidauban, à 50 minutes de la maison. Nous y sommes allées entre femmes, ma belle-mère, ma maman et moi, avec les enfants et leurs cousins.

Nous y sommes allés un peu tard dans la saison, les pommes se faisaient rares sur certaines rangées mais, en cherchant bien, nous avons tout de même trouvé quelques pommiers encore bien garnis. Dali a adoré grimper sur les chariots-échelles et se faire pousser par sa grande cousine. Marcello, lui, s’est fait balader dans le porte-bébé et la poussette. Nous n’avons cueilli que des Pinovas et des Reinettes mais il y avait aussi des Golden et des Granny. Dali a fait la petite chapardeuse en croquant une pomme au cours de la cueillette, le reste des pommes a été pesé et payé à la sortie.

Le lendemain, il faisait tout gris et pluvieux, une journée parfaite pour faire des compotes.  Marcello a ainsi pu goûter à sa toute première compote! On se souviendra qu’elle avait été faite avec des pommes cueillies par son cousin. Il nous en reste encore une bonne dizaine et je me tâte entre un cake et des beignets!

La cueillette des pommes deviendra un classique de nos automnes. J’ai hâte d’y aller un dimanche, l’an prochain, pour que mon Chéri soit à nos côtés. Nous irons un peu plus tôt dans la saison pour qu’il fasse plus chaud et que nous puissions pique-niquer sur place. Nous prendrons aussi le temps de jeter un œil au château, il est joli mais surtout c’est celui du Château de ma mère.

Où que vous habitiez en France, je vous conseille vivement cette activité, j’imagine que cela doit exister un peu partout?

pommes-astros10

pommes-astros3

pommes-astros9

pommes-astros5

pommes-astros11

pommes-astros

pommes-astros4

pommes-astros7

pommes-astros6

pommes-astros8

pommes-astros2

Petits bonheurs choisis – Semaine 42

23rd octobre 2016

Ce sont les petits bonheurs romains que j’ai choisi pour cette semaine 42. Nous ne sommes restés sur place que 48h mais ce fut une parenthèse enchantée. Il ne manquait que Dali. Nous avons hâte que les enfants soient plus grands pour leur faire découvrir la ville où nous nous sommes rencontrés.

1. Sentir mon coeur se gonfler d’émotion au sortir de l’aéroport : trois ans sans Rome c’était beaucoup trop long – 2. Profiter de l’été indien, j’ai regretté de ne pas avoir emmené de chaussures ouvertes – 3. Boire un Spritz, j’en rêvais depuis le début de ma grossesse – 4. Regoûter aux pâtes qui m’ont fait tomber amoureuse – 5. Avoir l’impression de ne jamais avoir quitté Rome tant nous avons bien été accueillis dans notre resto favori – 6. Regoûter aux glaces de chez San Crispino – 7. Flâner de ruelle en ruelle – 8. Me faire offrir une très jolie bague pour la naissance de Marcello – 9. Lui donner le biberon sur la place aux tortues.

img_4653 img_4674 img_4683 img_4685 img_4692

Ça m’a fait rire #1

21st octobre 2016

Moi, très enceinte : « Tu sens le bébé bouger mon coeur?« . Dali, 23 mois, approche son nez de mon ventre et le renifle.

Romy, la cousine de Dali : « Regarde Dali, les sapeurs pompiers« . Dali, 24 mois : « Non, pas peur les pompiers« .

Pour son anniversaire, on a acheté une bombonne d’helium et gonflé des ballons. Quelques jours  plus tard, Dali (24 mois) pointe du doigt un extincteur au garage et me dit « Pour gonfler ballons« . La vie est plus belle à travers les yeux d’enfant!

Moi, alors que Dali vient de nommer plein de nouveaux mots de son imagier : « Oh ma chérie, tu m’épates« . Dali, 26 mois : « Mais non maman, pas mangé des pâtes moi!« 

Papa : « Dali, chérie, appelle l’ascenseur stp« . Dali, 27 mois : « Ascenseur, ascenseuuur!« 

Dali, bientôt 28 mois, veut que je la prenne dans mes bras mais je porte son frère en écharpe : « Maman retire ton sac à dos« .

Moi (fâchée) : « Dali, pose ça, tu vas te faire gronder, je compte jusqu’à trois…1…2…3« . Dali, 28 mois (l’air enjoué) : « Partez!« 

Moi : « Dali, il s’appelle comment Saba (son grand-père)?« . Dali, 28 mois : « Jean-clown » (Jean-Claude)

Hier, Dali joue au jeu des sept familles. Nanou : « Tu vois chérie, on a toute la famille souris, la maman, le papa, la soeur, etc.« . Dali, 28 mois : « Il manque la souris verte. »

Apprendre avec Richard Scarry

19th octobre 2016

J’ai beaucoup de chance, ma maman est une grande conservatrice. Elle a soigneusement mis de côté tous les livres de mon enfance. Ceux de Richard Scarry comptent parmi mes préférés, j’affectionne beaucoup l’univers de cet auteur et illustrateur américain. Ses animaux personnifiés sont délicieusement rétro. La première fois que j’ai revu le célèbre Asticot, c’était chez Bonton, à Paris, dans « Le plus grand livre du monde« . Ça m’a rendue nostalgique, je me suis dit que le jour où j’aurais des enfants, il faudrait absolument que je leur fasse découvrir.

C’est chose faite. Dali a d’abord reçu le petit imagier cartonné. Ma maman lui a ensuite confié les livres de « grands », en papier. Avec « J’apprends des mots« , elle a enrichi son vocabulaire et s’est familiarisée avec les couleurs, les lettres, les chiffres. On commence maintenant à lire, « Le dictionnaire des animaux » qui met en contexte 500 mots. Ce qu’elle aime, surtout, pour l’instant, c’est découvrir de nouveaux animaux : sanglier, raton-laveur, bélier, babouin…

Ce weekend, à Rome, j’ai craqué pour une réédition : « Le piu belle parole del mondo » (« Les plus beaux mots du monde »). A côté de chaque petit dessin, il y a le mot en italien, anglais français et espagnol. Ce sera une super façon de se lancer dans les langues étrangères. Cet achat m’a donné envie d’agrandir notre collection, je viens de trouver sur Le Bon Coin le « Premier livre à compter« , d’occasion pour 4€. Dali n’en a pas fini d’apprendre avec Richard Scarry!

img_4704

img_4705

img_4697

img_4702

img_4694

img_4700